English below

Une question me turlupine. Pourquoi sur une île aux eaux poissonneuse (du moins, historiquement), mange t-on un poisson séché et salé provenant de l’atlantique nord, et ce de façon traditionnelle (acras de morue, tarte à la morue, béchamel à la morue, ti nain morue avocat, chiquetaille de morue, morue marinée, féroce et autres morue-aille que j’oublie sans doute). Que vient faire la nordique morue séchée et salée dans notre culture culinaire tropicale ?

Lire la suite »

Publicités