English Below

Il est étonnant que l’histoire d’Aimée Dubuc de Rivery n’ai pas encore été récupérée par des cinéastes avides d’aventures. Car c’est une véritable aventure (si tant est qu’elle ne soit pas purement imaginée) que vécu cette jeune fille bien née, fille de colons Martiniquais, partie de la Martinique et plus précisément de la petite commune du Robert afin de parfaire son éducation en France comme il était d’usage pour les jeunes filles de l’époque.

Alors qu’elle rejoignait la Martinique, peut-être en 1789, le navire qui la transportait fut pris d’assaut par des Corsaires au large de Majorque. Elle fut faite captive et amenée a Alger où elle fut vendue comme esclave (d’aucun appelleraient cela un petit croche pied de l’histoire). D’autres versions de l’histoire racontent qu’au retour d’un voyage à Nantes avec ses parents alors qu’elle n’avait que 2 ans, le bateau fit naufrage et elle fut récupérée à Alger où ses parents auraient péri.

Elle aurait été finalement offerte au sultan Abdul hamid Ier d’Istanbul. Convertie à la religion musulmane, elle aurait donné naissance au Sultan Mahmoud II, ce qui lui aurait valu le titre de sultane Validé c’est à dire sultane-mère. Il est susurré qu’afin que le mérite des réformes menées par Mahmoud II ne soit pas obscurci par la présence dans son entourage d’une étrangère, française de surcroît, les historiens turques ne tiennent pas forcément à faire la lumière sur ce chapitre… Ou peut être que les historiens français cherchent à tirer partie de la potentielle présence d’une française dans l’entourage de ce Sultan influant ? Toujours est-il que des nombreuses incohérences de dates ont été mises en évidence par les historiens, invalidant le lien entre  Aimée Dubuc de Rivery et la Sultane Validée et rendant de ce fait vaine toute lutte nationaliste pour l’histoire.

Cette histoire est encore pleine de peut-être et d’hypothèses que l’histoire se chargera peut-être un jour de confirmer.

Deux romancier on trouvé en cette histoire l’inspiration nécessaire pour un roman : « La nuit du sérail » de Michel de Grèce, en 1985, et « La Grande Sultane », de Barbara Chase-Riboud, en 1987 .

 

It is quite surprising to know that Aimée Dubuc de Rivery’s story has nether been used by the hollywood industry for a huge blockbuster. This young lady, daughter of colonizers from Martinique, lived a true adventure (if only the story is finally true). She left the island, more precisely the village of Le Robert in order to improve her education in Europe, a common practice for this epoch. 

As she was coming back in Martinique, maybe in 1789, corsairs attacked her boat around Majorca. They made her risoner and and she was conveyed to Alger where they sold her as a slave (One will think that this was a trip up of history). Other version of the story says that while she was coming back from a trip in Nantes with her parents, the boat sank and she was conveyed to Alger after her parents’ death.

Then she was offered to the Sultan Abdul Hamid 1st of Istanbul. She converted to Muslim and gave birth to the Sultan Mahmoud II and became Valide Sultan, which mean mother of the Sultan. One says that in order that reforms lead by Mahmoud II were not shaded by the presence of the foreigner in his surrounding -moreover french- historians are not eager to put light in this part of history. Or maybe french historian try to beneficiate of the presence of a french woman in this tropical surround ? Anyway, several dates inconsistencies have been highlighted by historians, putting doubt on the link between the Valid Sultan and Aimée Dubuc de Rivery.

This story if full of maybe that the future will « maybe » succeed in clarifying.

Two writers found inspiration in the story for 2 books : « La nuit du sérail » by Michel de Grèce in 1985, and « La Grande Sultane », by Barbara Chase-Riboud in 1987 .

SOURCES :

http://pantheonoutre-mer.97blogs.com/art-aimee-du-buc-de-rivery-la-sultane-valide-de-la-martinique.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/Aim%C3%A9e_du_Buc_de_Rivery

http://www.pyepimanla.com/read.php?2,2487

http://www.manioc.org/images/PAP110570029i1

http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rebyz_1146-9447_1929_num_28_153_2602_t1_0125_0000_2

Publicités