Il n’est pas relaté de voyage de Sartre à la Martinique, cependant, l’histoire réunit le philosophe existentialiste et les penseurs martiniquais à plusieurs reprises et il est illusoire de penser pouvoir résumer ses interactions en un post ! C’est un blog entier qu’il faudrait. Voilà tout de même quelques éléments.

Sartre reconnut dans le combat des juifs et des noirs pour accéder à un traitement égalitaire dans les sociétés très compartimentées du début du 20ème siècle des points communs. Il se rallia aux combats menés par les noirs de France contre la discrimination et le racisme. S’associa aux combats menés pour la reconnaissance de la culture et de la littérature des écrivains noirs, en préfaçant par exemple l’Anthologie de la nouvelle poésie nègre et malgache de langue française, de Léopold Sédar Senghor (Presses universitaires de France (PUF), Paris, 1948), d’un texte intitulé Orphée noire où il y considère la négritude comme une étape à  « la réalisation de l’humain dans une société sans races ».

Frantz Fanon se figura que la condition des noirs et des Juifs n’étaient pas comparables en France et remis en cause les origines du soutien de Sartre.

Sartre soutient la création de la pièce de A. Césaire : La tragédie du roi Christophe par Jean Marie Serreau au festival de Salzburg en 1964.

 

SOURCES :

Peau noires, masques blancs. Frantz Fanon. Editions du seuil. 1952.
La tragédie du Roi Christophe. Aimé Césaire. Présence Africaine. 1963.
http://blog.mondediplo.net/2012-11-06-Sartre-et-le-racisme-antiraciste
http://www.site-magister.com/orphee.htm
http://percaritatem.com/wp-content/uploads/2011/05/Orphee-Noir_JPSartre_reduced-size.pdf

 

Publicités